Parution : 17 février 2019
Délibération N°5 Affaires sociales

Conseil municipal du 11 février 2019
Isabelle Da Silva
Conseillère municipale à Bron Tout Nous Rassemble
N°5 Affaires sociales

Mesdames, Messieurs,
Nous continuons à souligner l’importance des services d’aide à la personne ainsi que le maintien de la qualité des propositions.
Nous vous avions demandé l’an dernier lors du conseil municipal du 9 avril 2018 une commission générale annuelle concernant le CCAS au regard des enjeux qui se dessinaient au sujet du devenir de la MAPA mais aussi des prestations aux personnes âgées.
Vous n’avez toujours pas répondu à notre demande, un an après.
Cette demande se justifie encore aujourd’hui au regard de la venue de l’ACPPA (Accueil et Confort Pour Personnes Agées) et ses diverses structures.
La population de Bron étant vieillissante on ne peut pas émettre l’hypothèse d’une baisse de la clientèle potentielle.
Par contre le CCAS, ça se confirme cette année au regard de votre présentation est en concurrence avec des prestataires privés installés localement et dans ses environs pour l’aide à domicile et le SSAD (Service de Soins et d’Aide à Domicile). Pour le portage de repas comme pour le SSAD, on constate, en masse, une baisse régulière sur trois ans.
L’explication plausible est que les concurrents privés assurent le service le dimanche et pas le CCAS. Il serait sans doute judicieux, dans le cadre d’une réorganisation plus globale de votre structure d’assurer le service 7/7 jours à coût constant.

  • La venue de deux EHPAD l’une de Vaux en Velin avec sa clientèle au départ et l’autre étant une création vont permettre de recevoir des brondillantes et brondillants en limite et ou rupture de maintien à domicile et impactera sans doute le SSAD.

Le CCAS aura deux nouveaux partenaires et des liens auront à se tisser avec Marius Ledoux au regard de leur complémentarité quant aux 4 saisons son fonctionnement actuel de facto est obsolète.
Une restructuration s’impose.
A Bron et plus globalement sur la Métropole il y a un manque important de lits pour les séjours temporaires des personnes dépendantes maintenues à domicile pour soulager les aidants.
Le 2e étage de la MAPA pourrait se prêter à cette hypothèse.
Le 1er étage, a peu de frais, pourrait perdurer en RPA, résidence de personnes âgées.
Le rez-de-chaussée, pourrait être partagé en lieu de vie/ salle de repas et le reste en pôle ressource pour les familles sur le champ de la gérontologie et de la gériatrie.
Au regard de ses évolutions incontournables, nous pensons d’une part qu’il serait bon, dans une ville où le secteur privé s’installe massivement, de garder un pôle public de soins aux personnes âgées en perte d’autonomie et d’autre part nous demandons que cette mutation se travaille bien en amont dans le cadre d’un groupe de pilotage où les instances représentatives du personnel doivent être absolument représentées.
Ne pas associer le personnel dans une telle démarche serait contreproductif et j’attire votre attention que nous y veillerons.
Madame Lagarde pouvez vous nous dire si vous avez mis en place cette démarche participative.
Nous voterons favorablement cette délibération.

- Dans la rubrique : Nos Élus/ les conseils Municipaux/ Conseil du 11 février 2019
Isabelle DA-SILVA
Parution : 1er novembre 2019
Parution : 9 octobre 2019
Parution : 9 octobre 2019
Parution : 30 septembre 2019
Parution : 30 août 2019
Parution : 3 juin 2019
Parution : 10 avril 2019
Parution : 10 avril 2019
Parution : 9 avril 2019
Parution : 8 mars 2019
| © À BRON TOUT NOUS RASSEMBLE 2014 | Fait avec : SPIP|

| Courriel au Secrétariat | RSS RSS | Plan du site |